Bourse: Quelle sont les différences entre une action, un indice ou un ETF ?

Dans cet article spécial « débutant », nous verrons quelles sont les différences entre une action, un indice ou un ETF.

Je me souviens quand j’étais plus jeune, à la fin du journal télévisé sur TF1, la présentatrice mentionnait toujours l’état du CAC40, s’il avait augmenté ou baissé de x %. On voyait des chiffres en vert et en rouge et je ne comprenais rien du tout. Je ne le savais pas à ce moment là, mais c’était la première fois que j’étais face à mes premiers termes de bourse. A la fin de cet article, vous saurez vous aussi à quoi correspondent ces chiffres 🤓

Les différences entre une action, un indice et un ETF

Les types de gestion en bourse

Quand on investit en bourse, il y a 2 manières de procéder :

  • indirecte : vous sous-traitez en demandant à un intermédiaire de passer des ordres d’achat à votre place, comme par exemple votre banquier. C’est facile et ça ne demande pas trop d’efforts de votre part. Par contre, il y a énormément de frais donc ce n’est pas idéal si vous souhaitez avoir un minimum de rendement.
  • direct : dans ce cas, vous investissez directement vous-même en passant par un courtier en ligne. Vous pouvez soit investir de manière active en cherchant à battre le marché mais cela nécessite du temps et c’est presque un métier à temps plein. Sinon vous pouvez investir dans une démarche de gestion passive, où vous allez vouloir passer le moins de temps possible à gérer votre portefeuille.

Dans la stratégie FIRE, le but n’est pas de se créer un nouveau métier en passant ses journées à chercher quelle sera la meilleure action du jour pour investir. C’est pourquoi, sur ce blog, je parlerai surtout de la gestion passive car je souhaite me créer un revenu passif qui soit décoléré de mon temps de travail.

Les différents moyens d’investir en gestion passive

En gestion passive, on va optimiser au maximum le rapport coût bénéfice. C’est à dire qu’on va chercher à obtenir la meilleure rentabilité en y passant le moins de temps possible. Pour ça, on peut acheter plusieurs types de produits financiers :

  • L’action : il s’agit d’une part d’une entreprise. En achetant une action, vous détenez une partie de l’entreprise. Le rendement est plutôt bon, de l’ordre de 7%. En revanche, cela nécessite de se renseigner un minimum sur les entreprises dans lesquelles vous souhaitez investir. Temps approximatif : 5h par mois.
  • L’ETF : aussi appelé « tracker », qui est un fond de placement composé de plusieurs actions. Il faut se le représenter comme un panier, un pack de plusieurs actions. Ils ont un rendement cible d’environ 5% par an. Temps approximatif : 1h par mois.

Mais alors où est l’indice ? Car effectivement, cet article avait pour but d’expliquer les différences entre une action, un indice et un ETF. Pas de panique, c’est normal car on ne peut pas les acheter directement. C’est ce qu’on va voir dans la deuxième partie.

La différence entre une action, un indice et un ETF.

Les actions

En achetant une action, vous achetez une part d’une entreprise. Les sociétés cotées en bourse vous offrent donc la possibilité d’acheter une partie de l’entreprise via les actions.

Comment acheter une action ?

Par exemple, supposons que Facebook souhaite entrer en bourse pour soulever des fonds. L’entreprise souhaite récolter de l’argent pour engager plus de personnes et ainsi développer de nouvelles fonctionnalités sur la plateforme. Pour cela, elle sait qu’elle a besoin de 100’000 dollars. Elles va donc demander à des investisseurs de leur donner cet l’argent en échange d’un bout de l’entreprise. Les parts de l’entreprise sont séparées en 1000. Il y a donc 1000 actions à vendre pour un montant total de 100’000 $, ce qui fait 100 dollars par action. Donc si j’achète 1 action Facebook, je détiens 0.001 % de l’entreprise. Si j’en achète 5, je détiens 0.005%, si j’en achète 200 je détiens 0,2 % de l’entreprise et ainsi de suite…

Schéma très simplifié résumant le principe d’une action

Les actions ne peuvent pas être acheter directement auprès de l’entreprise. Pour cela, vous devez passer par un courtier en ligne, comme Interactive Brokers, où vous pourrez passer des ordres d’achat.

Comment gagner de l’argent avec les actions ?

Il y a deux moyens de gagner de l’argent grâce aux actions :

  • grâce aux gains en capital : c’est la différence entre le prix d’achat et le prix de vente. Si l’action Facebook est à 120 $ alors que vous avez acheté une action il y a 2 mois à 100$, cela signifie que vous avez fait une plus-value de 20$.
  • grâce aux versements de dividendes : les sociétés dans lesquelles vous avez investi vous versent une partie de leurs bénéfices. Celles-ci vont en quelque sorte vous « remercier » d’avoir investi dans leur entreprise en vous versant un peu d’argent.

En choisissant les bonnes actions, vous pouvez obtenir un très bon rendement et il est même possible de battre le marché dans certains cas. Mais cela demande évidemment davantage de gestion et une bonne compréhension des marchés financiers. C’est également moins diversifié car en ayant une action d’une entreprise vous n’avez qu’une entreprise et donc qu’un secteur. C’est pourquoi il faut généralement se constituer un portefeuille d’actions. C’est-à-dire posséder plusieurs positions représentées par plusieurs types d’entreprises dans des secteurs différents.

Par exemple, durant la crise du corona, si vous ne possédiez que Airbus dans votre portefeuille, celui-ci a dû fortement baisser. Si on observe le cours de l’action Airbus, on peut voir qu’il a fait une chute de -29,78% durant l’année 2020 (ici en rouge) :

Cours de l’année Airbus 2020 encadré en rouge (boursorama.com)

Par contre, si vous possédiez de actions Amazon, votre portefeuille n’aurait pas été dans le rouge et aurait même un rendement positif. Le cours de l’action Amazon a fait un bond de +73,71% en 2020 :

Cours de l’année Amazon 2020 encadré en rouge (boursorama.com)

Savoir sélectionner les bonnes actions demandent du temps et des compétences. Pour ceux qui souhaitent avoir une gestion encore plus passive et moins risqué de leur portefeuille, il convient de se tourner un autre type de produits financiers : les ETFs.

Les ETFs

Les ETFs, ou « trakers » en anglais, sont en quelque sorte des paniers d’actions. En achetant un ETF c’est comme si vous achetiez une fraction de plusieurs entreprises en même temps. L’ETF est créé par un émetteur qui compose le panier d’actions selon différents critères. Et il en existe de toutes sortes (ETF spécial Suisse, ETF spécial pays émergents, ETF spécial investissements durables, ETF spécial technologie…).

En détail

L’intérêt principal de l’ETF est que votre portefeuille d’investissement sera très rapidement diversifié et sans y passer trop de temps. Par exemple, l’ETF monde iShares MSCI World est très diversifié car il représente plusieurs secteurs et plusieurs entreprises du monde entier (l’émetteur est iSahres crée par BlackRock) :

Composition ETF iShares MSCI World en 02.2021 (etf.com)

Donc on voit bien qu’avec l’achat de cet ETF, on détient presque 80% du marché mondial. Plusieurs secteurs sont représentés (Technologie, Finance, Santé, Industrie…) ainsi que plusieurs entreprises (Apple, Microsoft, Amazon, Johnson & Johnson…).

Comment acheter un ETF ?

Tout comme les actions, il faut passer par votre courtier en ligne pour acheter des ETFs. Ils sont côtés en bourse et leur cours fluctue au cours de la journée. Par exemple, l’ETF précédent (iShares MSCI World) s’échangeait à environ 110$ fin 2020 :

Cours de l’ETF iShares MSCI World durant l’année 2020 (etf.com)

Comme pour les actions, ils rapportent de l’argent via des plus-values ou sous forme de dividendes.

Les avantages des ETFs par rapport aux actions

Au début de votre parcours d’investisseur, cela peut être une bonne idée d’investir dans des ETFs si vous avez peu d’argent à placer d’un coup. En effet, si vous ne disposez que de 1000€ pour commencer, cela va être difficile d’avoir un portefeuille diversifié au début car vous ne pourrez pas acheter plusieurs entreprises en une seule fois.

De plus, pour ceux qui ont ouvert un PEA (Plan Epargne Action) en France, il est possible d’investir en dehors des marchés européens grâce aux ETFs. Normalement le PEA est réservé uniquement pour les actions européennes, mais certains ETFs sont éligibles au PEA alors qu’ils contiennent des actions hors Europe. Ils peuvent donc être une option à envisager pour ceux qui détiennent un PEA.

L’ETF demande un temps de gestion très faible. Il suffit d’en choisir un et d’en acheter un peu tous les mois. Et c’est tout ! Avec seulement quelques ETFs bien choisis, vous pouvez être très bien diversifiés et réduire encore plus le risque de perdre de l’argent.

En contrepartie, vous avez un portefeuille certes très diversifié et moins risqué, mais avec un rendement inférieur que si vous achetiez des actions individuellement.

Les indices

Les indices sont utilisés pour prendre la température de l’état des marchés financiers. Ils sont mesurés en points, et non en dollars, et fluctue chaque jour selon le cours des entreprises. Chaque pays qui est actif sur les marchés financiers et qui possède une « place boursière » possède son indice. En effet, en France il y a le CAC40, en Suisse le SMI, aux Etats-Unis le SP500, le Dow Jones et le NASDAQ, au Japon le Nikkei 225…

En détail

Le CAC40 (Cotation Assistée en Continu) représente les 40 plus grosses capitalisations boursières des grandes entreprises françaises (tous secteurs confondus). Il reflète la tendance globale de l’économie des grandes sociétés françaises. S’il baisse, c’est que les entreprises perdent de la valeur. Au contraire, s’il augmente, c’est qu’elles prennent de la valeur. Cette liste est régulièrement mis à jour pour ne garder que les 40 meilleures entreprises. On y retrouve notamment Airbus, l’Oréal, Bouygues, Carrefour, Crédit Agricole…

En Suisse, nous avons le SMI (Swiss Market Index) qui est composé des 20 sociétés suisses ayant les plus grosses capitalisations boursières. Dans cette capture d’écran, vous trouverez la liste complète des sociétés composant le SMI (état au 15 février 2021) :

Composition SMI au 15.02.2021
Capture d’écran tirée du site investing.com

Comment acheter un indice ?

Il n’est pas possible d’acheter d’un indice car c’est une mesure. En revanche, vous pouvez acheter directement des actions des entreprises représentant l’indice. Mais cette tactique risque de vous prendre du temps car vous devrez faire des mises à jour dès qu’une entreprise entre ou sort de cette liste.

L’alternative serait d’acheter un ETF qui réplique cet indice. Par exemple, au lieu d’acheter vous-même les 40 entreprises du CAC40, vous pourriez acheter l’ETF qui réplique le CAC40 : le LYXOR ETF CAC 40.

Points clés à retenir

  • Actions : il y a un rendement potentiel plus important mais les risques sont aussi plus importants. Pour réduire ces risques et être suffisamment diversifié, il est nécessaire d’investir du temps pour acquérir des compétences.
  • ETFs : ce sont des fonds d’investissements qui sont plus simples à appréhender au début. Ils permettent une meilleure gestion du risque et les performances sont plus régulières dans le temps.
  • Indices : ce sont des mesures, des indications pour connaître la santé des marchés financiers. Chaque pays qui possède sa propre place boursière est représenté par un indice. Ils ne peuvent pas être achetés directement mais il est possible de détenir les actions constituant cet indice : soit en achetant séparément chaque entreprise, soit en passant par un ETF qui réplique cet indice.
    Désormais, lorsque vous regarderez le journal sur TF1 et que vous verrez le terme « CAC40 », vous saurez enfin à quoi ça correspond 😄

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *