Commencez dès aujourd’hui votre voyage vers l’indépendance financière 🚀

Commencez dès aujourd’hui votre voyage vers l’indépendance financière 🚀

J’achète mes premiers Bitcoins pour 1000€

En juillet 2022, le cours du Bitcoin a perdu -51,45% de sa valeur depuis le début de l’année. Cela faisait déjà un petit moment que j’avais envie d’essayer… Peut-être la peur de rater quelque chose de révolutionnaire ? J’ai alors pris mon courage à deux mains et j’ai investi 1000€ dans mes premières cryptomonnaies. Il est temps pour moi de rentrer dans la partie…

Sur cette image, une baisse de -17,82% depuis juillet 2021.

Les cryptos, c’est obscur…

J’ai toujours trouvé les cryptos obscures…

Tout d’abord, parce que je n’y connaissais rien. J’avais l’impression que c’était compliqué et uniquement destiné aux “geeks”. J’avais loupé le coche et je pensais qu’il était trop tard pour apprendre. FAUX, il n’est jamais trop tard pour apprendre quelque chose.

Ensuite parce que je trouvais qu’il y avait un effet de mode autour de cet investissement. En général, les tendances dans les investissements ce n’est pas forcément une bonne idée. En tout cas, ce n’est pas ma stratégie. J’aime les investissements ennuyants.

Mais cela faisait déjà un petit moment que j’avais envie d’essayer… Peut-être la peur de rater quelque chose de révolutionnaire ?

Selon moi, les cryptomonnaies restent encore un investissement très spéculatif. Je ne placerai certainement pas toutes mes économies, ni même pas la moitié de mes investissements dans cet actif. Mais actuellement, j’estime que je n’ai pas d’investissement très risqué car je possède des actions d’entreprises « too big to fail », trop grosses pour tomber. Je pense et j’espère qu’elles seront toujours là dans 10 ans.

Mais j’ai aussi envie de diversifier un peu mes investissements et accorder une part de mon portefeuille à des investissements plus risqués. J’en profiterai aussi pour tester ma capacité à supporter la volatilité et voir comment je réagis si je perds 50% de mon placement en l’espace de quelques semaines…

cours_bitcoin_072022
-51,45% depuis le début de l’année 2022…

Mais avant ça, comme je n’aime pas investir mon argent sans comprendre ce que je fais, je me suis dit que c’était la bonne occasion pour en apprendre un peu plus.

Ce que je sais déjà sur les cryptomonnaies

Avant de commencer mes recherches, voici ce que je pense savoir à propos des cryptomonnaies.

  • Je sais que les cryptomonnaies sont basées sur une blockchain. Mais je ne comprends pas ce que ça veut dire concrètement ni à quoi elle sert.
  • Je crois que certaines cryptomonnaies sont en quantité limitée, à l’inverse des monnaies classiques où les banques centrales peuvent imprimer des billets à l’infini.
  • Le Bitcoin est la première cryptomonnaie et elle est la principale du marché.
  • Il y a des cryptos qui ne m’inspirent pas confiance comme celle avec une tête de chien comme logo.
En vrai, j’aime beaucoup cette race de chien…
  • Je connais aussi quelques plateformes où il est possible d’en acheter comme « Coinbase » ou « Binance ».
  • Parfois il y a un mot de passe important à retenir sans quoi on ne peut plus accéder à ses cryptomonnaies.
  • J’ai également déjà entendu parler de minage sans vraiment comprendre ce que cela voulait dire.

Voilà mes connaissances s’arrêtent là…

Mon but maintenant : apprendre le maximum en un minimum de temps. Je vais donc m’intéresser aux questions suivantes :

  • Qu’est-ce qu’une cryptomonnaie et à quoi ça sert ?
  • Quelles sont les différentes cryptomonnaies ?
  • Comment fonctionnent-elles ? A quoi sert la blockchain ?
  • Pourquoi est-ce important de s’y intéresser aujourd’hui ?
Et pour ça quoi de mieux qu’Internet ?

Ce que j’ai appris sur les cryptomonnaies

Qu’est-ce qu’une cryptomonnaie et à quoi ça sert ?

Simples à échanger

Les cryptomonnaies sont virtuelles et donc plus simples à transporter, à stocker et à échanger que les monnaies fiduciaires, c’est-à-dire les monnaies classiques. Elles peuvent s’échanger avec n’importe qui et n’importe où dans le monde, il n’y a pas de frontière.

Ne plus subir l’inflation

Avec les cryptomonnaies, vous avez une alternative qui est indépendante des décisions du gouvernement et qui est donc décorrélée de l’inflation.

Pendant les périodes d’inflation, les banques centrales vont imprimer des billets en masse pour soutenir l’économie. Ce phénomène implique que les monnaies deviennent moins rares et perdent donc de la valeur.

Si on prend le bitcoin, son nombre est limité à 21 millions. Par conséquent, sa quantité disponible ne peut pas devenir incontrôlable et il n’est pas possible d’en créer à l’infini. Sa valeur est uniquement basée sur l’offre et la demande.

S’affranchir des intermédiares comme les banques

Quand vous possédez des cryptomonnaies, vous supprimez les intermédiaires en vous éloignant des banques et des gouvernements. Et à ce moment là que débarque la finance décentralisée qui est le coeur de cet écosystème.

Actuellement, si je souhaite faire un virement de 100€ à mes parents, je vais devoir aller sur l’e-banking de ma banque et faire un ordre de virement. La banque, quant à elle, va vérifier que je possède cet argent et va s’assurer que le destinataire le reçoive à son tour. Pour que ce système fonctionne, il faut avoir confiance dans la banque, et donc dans l’intermédiaire. Si ce dernier est corrompu, cela va poser problème car je n’aurais pas envie d’envoyer de l’argent via ce système.

Le principe de finance centralisée

Avec les cryptomonnaies, la transaction est réalisée directement entre deux personnes. Et pour être sûr que le virement soit sécurisé et garanti, on a besoin de la blockchain.

Comment fonctionnent-elles ? A quoi sert la blockchain ?

Maintenant à l’inverse, si je souhaite transférer des bitcoins à un ami, je vais faire un virement de mon portefeuille crypto vers son portefeuille. D’un côté, on aura un algorithme qui va vérifier l’information, faire le transfert de bitcoin, et enregistrer la transaction dans la blockchain.

De l’autre côté, en même temps, on aura des personnes, des « mineurs », qui vont être choisis de façon aléatoire pour valider l’opération dans la blockchain. Il y a alors un consensus lorsque tout le monde est d’accord que l’opération est juste.

La blockchain est comme un livre de compte où on enregistre toutes les transactions. Elle est copiée en plusieurs exemplaires sur plusieurs ordinateurs différents (des milliers), ce qui la rend extrêmement sécurisée et impossible à falsifier.

Le principe de finance décentralisée

Quelles sont les différentes cryptomonnaies ?

Bitcoin

Le Bitcoin est la cryptomonnaie la plus connue. C’est aussi la première qui a été créée en 2008 par une personne (ou une équipe) connue sous le nom de Satoshi Nakamoto. Sa blockchain, celle sur laquelle on enregistre les transferts de Bitcoins s’appelle elle aussi Bitcoin. Elle ne permet d’enregistrer que les transferts en Bitcoins. Pour plus de détails, c’est par ici.

Mais attention toutes les cryptomonnaies ne sont pas forcément des monnaies destinés à être échangé contre un bien ou un service comme le Bitcoin. D’autres ont créées pour leur innovation technologique comme l’Ether.

Ether

L’Ether quant à elle est une crypto qui utilise la blockchain de l’Ethereum. Cette blockchain est un protocole qui permet l’utilisation de “smart contracts”, c’est-à-dire des contrats programmés qui s’exécutent automatiquement sans intermédiaire. Pour plus de détails, c’est par ici.

smart contract

Les altcoins et shitcoins

Les petites cryptomonnaies sont appelés les « Altcoins ». Une grande partie partie d’entre elles sont vouées à disparaitre avec le temps. Certaines essayent d’apporter un peu de valeur au monde de la décentralisation (car ce n’est pas valable uniquement pour la finance). Par exemple, le Namecoin (NMC) est destiné à décentraliser l’enregistrement de noms de domaine sur Internet. Pour plus de détails, c’est par ici.

On retrouve aussi des « Shitcoins » et comme leur nom l’indique, elles ne servent quasiment à rien, excepté à perdre de l’argent.

Notre crypto avec une tête de chien, le Dogecoin !
PooCoin. Sérieux ?!

Les stablecoins

Un dernier type de cryptomonnaie est le « Stablecoin » qui ne fluctue pas autant que les autres cryptomonnaies. Comme son nom l’indique, un « Stablecoin » a pour but d’être stable en ayant une faible volatilité. Ces tokens sont basés sur une monnaie fiduciaire existante, comme le dollar, l’euro ou le franc suisse par exemple. On dit qu’il est stable car il suit le cours de cette monnaie.

Par exemple, on a l’USDC (USD Coin) qui suit le dollar et qui est donc stable vis-à-vis du dollar (1 USDC = 1 dollar USD).

Choix de la plateforme

Ce début d’article était une version très accélérée de ce que sont les cryptomonnaies. Ce n’est évidemment pas mon champ d’expertise et je n’ai pas l’intention de tout détailler dans cet article. Je veux simplement vous montrer comment je procède lors d’un premier investissement.

Avant passer à l’achat de ses premières cryptos, il faut choisir une plateforme. Un mauvais choix et ça peut vite nous coûter cher. Il est donc important d’étudier un minimum chez qui on investit.

Je ne vais pas passer en revue tous les avantages ou inconvénients de chaque plateforme, car ce n’est absolument pas mon domaine. Personnellement, j’ai choisi SwissBorg pour commencer car c’est l’un des leaders du marché et ses frais ne sont pas trop élevés. Et en plus, il est basé en Suisse 🇨🇭❤️

A noter également que SwissBorg me permet d’envoyer des francs suisses directement sur l’application depuis mon compte bancaire suisse, ce qui sera idéal pour éviter des frais au niveau du taux de change.

Alors il est vrai qu’en partant sur ce broker centralisé comme je l’ai fait, on perd un peu de le principe de la décentralisation car on a besoin de lui pour acheter des cryptomonnaies. Ce broker va jouer le rôle d’intermédiaire, au même titre que la banque.

D’ailleurs, c’est à ce moment là que j’ai compris l’importance de « mot de passe très important à retenir ». Le mantra dans les cryptos c’est :

« Not your key, not your crypto. »

Sans clé privée, c’est-à-dire sans mot de passe important à retenir, on n’est pas réellement propriétaire de nos cryptos (ici, le lien « Mot de passe oublié » n’existe pas. Si vous ne vous souvenez du mot de passe, alors c’est foutu, vous avez tout perdu). On parle alors de portefeuille « non-custodial ».

Mais bref, pour un un début, je pense que le broker centralisé comme SwissBorg est déjà bien. On verra plus tard si j’ai envie de passer à quelque chose de plus spécifique et plus sécurisé en détenant directement mes cryptomonnaies.

Comment dépenser 1000€ en 1 minute… 🙌🏻

J’ai donc transféré 1000€ depuis ma banque en ligne N26 vers l’application SwissBorg. La vérification de mon identité a été réalisée en 15 minutes et le virement en 1 jour. C’était rapide !

Je vais partir sur une stratégie simple, je n’ai pas envie de faire d’achat exotique pour le moment :

65% Bitcoin soit 650€
35% Ether soit 350€

Le premier achat d’un investissement c’est toujours le plus compliqué. On sait qu’on prend un risque en investissant et on espère que tout va bien se passer. L’avantage avec SwissBorg, c’est qu’il est très transparent sur la communication au niveau des frais.

1% de frais avec SwissBorg soit 6,50€ pour le Bitcoin
1% de frais avec SwissBorg soit 3,50€ pour l’Ether

Pour l’historique : nous sommes en juillet 2022 et j’ai acheté environ 0,03 BTC à environ 21’400 € et 0,23 ETH à 1’495€. Rendez-vous dans 10 ans maintenant 😉

Petit bonus avec SwissBorg : en m’inscrivant j’ai utilisé un lien de parrainage et j’ai reçu un coupon à gratter pour gagner jusqu’à 100€ de tokens SwissBorg. Et j’ai gagné 15 € !

15€ ! On dit pas non 😉

Si vous voulez tenter votre chance avec mon lien de parrainage, vous pouvez le faire ici : https://join.swissborg.com/fr/r/margauJ2NY

Le stacking, la version crypto des dividendes

Lors de mes recherches, j’ai vu qu’il était aussi possible de faire du « stacking ». L’idée est de faire travailler ses cryptomonnaies pour générer des revenus passifs. C’est un peu le même système que les dividendes que l’on retrouve en bourse.

On reçoit en fait une récompense pour avoir bloquer de la cryptomonnaie pendant un certain laps de temps afin de sécuriser la blockchain. Mais je dois vous avouer que les explications allaient un peu trop loin pour un début. J’ai encore tout le temps pour me former et me familiariser avec cet univers. Une chose à la fois pour l’instant.

Et maintenant ?

Et maintenant, on laisse ça dormir un petit peu et on attend. Rendez-vous sur cette page dans quelques années.

Evidemment, on ne sait pas comment sera le monde dans 30 ans. Peut-être que les cryptomonnaies seront l’avenir comme l’a été Internet dans les années 2000, peut-être que ça tombera aux oubliettes.

Mais dans tous les cas, si on ne joue pas, alors on est sur de n’avoir aucune chance de gagner.

Petit disclaimer au passage : si vous aussi vous êtes intéressé à investir dans les cryptomonnaies, ou dans n’importe quoi d’ailleurs, ne reproduisez pas à l’identique ma stratégie, ni celles des autres. Basez votre stratégie sur votre situation et ne suivez pas les conseils d’une seule personne. Croisez les sources, renseignez-vous toujours avant d’investir. N’essayez pas devenir un expert non plus, apprenez l’essentiel et lancez-vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *