Commencez dès aujourd’hui votre voyage vers l’indépendance financière 🚀

Commencez dès aujourd’hui votre voyage vers l’indépendance financière 🚀

Les 6 habitudes minimalistes qui ont sauvé mes finances.

Dans cet article, laissez moi vous raconter comment, grâce à ces 6 habitudes minimalistes, j’ai pu remonter la pente et mettre beaucoup d’argent de côté…

Ça c’est moi avec un joli diplôme, plein d’optimisme mais pas de boulot… Nous étions en novembre 2018. A cette époque, j’enchaînais les entretiens d’embauche et j’écrivais une tonne de lettres de motivation, toutes restées sans réponse. Je désespérais car mon argent fondait comme neige au soleil 🫠

Quelques mois plus tard, voici l’état de mon compte en banque :

compte bancaire 2019

En Suisse, avec 9 CHF, je peux m’acheter 4 nuggets, un coca et du ketchup… Suuuuuuper !

Vous serez d’accord avec moi : démarrer sa vie de jeune adulte avec des nuggets et un coca c’est pas génial. Heureusement, au même moment, je commençais mon premier vrai boulot. Il n’était pas super bien payé mais j’ai été capable de mettre beaucoup d’argent de côté.

Comment ? En changeant mes habitudes de consommation.

Je me suis alors penchée sur mes finances et j’ai appris à gérer mon argent de manière intelligente. En parallèle, j’ai découvert le développement personnel et plus particulièrement le minimalisme. Petit à petit, j’ai changé mes habitudes et elles ont eu 2 grand impacts positifs sur moi :

  1. Je suis arrivée à mettre de l’argent de côté tous les mois.
  2. Je me suis sentie beaucoup plus épanouie parce que je profitais pleinement de ce que j’avais déjà et des moments que je passais.

LA règle d’or en finance

S’il y a bien une chose qu’il faut retenir dans les finances personnelles, c’est ça :

Dépensez moins que ce que vous gagnez.

Avec ça, vous avez tout compris, c’est LA règle d’or en finance. Par contre en pratique, c’est une tout autre histoire, surtout avec un petit revenu. Alors si on ne peut pas gagner plus d’argent, il nous reste qu’une seule alternative : dépenser moins d’argent. Et c’est à ce moment là que le minimalisme peut largement nous aider. Combiner les finances personnelles et le minimalisme peut faire des miracles croyez-moi.

Habitudes minimalistes n° 1 : Voir plus grand que demain

Ce que je souhaite sur le long terme, c’est avoir la possibilité de travailler à 60 ou 80% tout en voyageant, sans avoir à dormir des auberges de jeunesse par manque d’argent. Et si j’en ai marre, je veux pouvoir arrêter de travailler avant l’âge légal de la retraite. Je ne suis pas issue d’une famille multimillionnaire donc cet objectif ne va pas se réaliser tout seul.

Par conséquent, ma première habitude minimaliste a été d’arrêter d’acheter de la merde qui n’aurait plus eu de valeur la semaine d’après.

J’ai aussi abandonné l’idée de croire qu’un achat allait résoudre tous mes problèmes.

Pensez à la façon dont vous vous sentiez quelques semaines après un achat…

Oui sur le moment vous avez le petit shot de dopamine et vous êtes tout content mais est-ce qu’il a changé quelque chose au final ? Est-ce que vous vous sentez plus heureux ou plus proche de vos objectifs ? Si la réponse est non alors c’est que cet achat n’était pas nécessaire.

Maintenant, imaginez qu’au lieu de dépenser 1000€ dans un nouveau téléphone, vous dépensiez ces 1000€ pour réduire vos dettes, préparer un grand voyage ou encore votre indépendance financière.

Dans la même démarche, j’ai aussi supprimé certaines tentations inutiles.

Notre culture et notre environnement ont une forte influence sur les décisions que l’on prend. En arrêtant de suivre les mauvaises personnes de ma vie, j’ai pu me créer un environnement qui me motive et qui m’encourage au lieu de voir des gens qui me rappellent constamment des choses dont je n’ai pas besoin.

Je pense qu’il y a un juste milieu à trouver entre faire trop de sacrifices, ce qui n’est vraiment pas bien, et dépenser la totalité de son salaire. Pour trouver cet idéal, il faut chercher, essayer plusieurs choses et comprendre ce qui est important pour soi-même. Et si vous ne savez pas encore de quoi il s’agit, alors c’est que vous ne l’avez pas trouvé.

Habitudes minimalistes n° 2 : Déterminer ce qui est VRAIMENT important

Vous voulez connaître un secret ?

Quand vous achetez quelque chose, vous ne le payez pas avec votre argent… Vous le payez avec les heures que vous avez passé à essayer de gagner cet argent.

Et oui, surprise ! Plus vous dépensez votre argent, plus longtemps il faudra travailler en cherchant à faire des jobs toujours mieux payés pour supporter votre niveau de vie.

Alors il est essentiel de savoir ce qui est important pour vous. Cela peut être votre chat, votre famille ou voyager. Au final, peu importe.

Doucette, toujours blazée par mon enthousiasme

Connaître mes priorités m’a aidé à savoir où j’avais envie de dépenser mon argent. J’ai découvert quel genre d’achat me procurait le plus de bonheur et de satisfaction dans ma vie. Et au contraire, j’ai identifié les achats qui me provoquaient simplement un shot de dopamine sur le moment et dont j’oubliais l’existence quelques semaines plus tard.

Parce que toutes les dépenses ne sont pas équivalentes pour moi.

Aujourd’hui, en 2022, mes priorités sont d’optimiser mon temps, ma relation de couple, et vivre le maximum de choses avant de mourir.

Si mon achat ne sert pas l’une de ces priorités, alors je ne l’achète pas.

Oui, j’ai un téléphone et un ordinateur qui ont coûté cher mais ils me font gagner du temps au quotidien car ils sont très performants et leur qualité leur permettent de tenir des années.

Par contre, je dois avouer que ça me soûle, mais vraiment, de dépenser 20 CHF dans un repas de midi à l’emporter. Donc maintenant que je me connais un peu mieux, ce que je fais c’est que je pense mes repas en avance et j’apporte mes tupperwares le midi.

Habitudes minimalistes n° 3 : Penser à ses repas en avance et apporter ses tupperwares le midi

C’est une vieille habitude que j’ai gardé depuis mes études et elle me fait encore économiser plus de 300 CHF par mois.

En Suisse, un repas à l’emporter coûte entre 10 CHF pour un sandwich tout simple et plus 30 CHF pour un plat au restaurant.

Durant mes études, je le faisais pour des raisons financières car je n’avais pas beaucoup d’argent. Et il se trouve que je n’ai jamais arrêté. Même maintenant alors que je gagne bien ma vie et que je pourrais manger tous les midis à l’extérieur.

J’ai conservé cette habitude parce qu’elle me permet aussi de manger plus sainement. Lorsque je vais chercher un repas à 12h00, c’est le moment où j’ai très faim. Donc évidemment, je me précipite sur les trucs gras et bien lourds. Au diable les salades et les bonnes résolutions à cette instant ! Ce que je veux, ce sont des pâtes, des kebabs et de la pizza.

Alors que si mon repas est déjà prêt, je n’ai pas à aller chercher quelque chose à l’heure de midi et je mange ainsi beaucoup mieux.

Après il est évident que cette démarche demande du temps et de l’organisation. En général, je fais mes courses pour une semaine entière et j’ai déjà une idée des repas que je vais me faire. De cette manière, je réussis à me préparer des plats pour plusieurs fois. Si je suis seule, je fais à manger pour 2-3 personnes. Et si on est deux, je fais pour 4 personnes. Et cela me permet de ne pas cuisiner pas tous les jours. Donc je gagne du temps.

Et honnêtement, quel plaisir de rentrer chez soi et d’avoir un repas déjà prêt qui nous attend au réfrigérateur. On prend le Tupperware, on enlève le couvercle et on chauffe. C’est tellement bien !

Du coup, j’ai appris que dépenser mon argent dans des repas à l’emporter ne m’apportait aucune satisfaction. En revanche, il m’arrive d’avoir envie de choses matérielles qui ne soient pas nécessaires. J’en ai envie parce que je trouve ça beau ou que je pense que ça va m’être utile. Dans ces cas là, ma technique est d’attendre au moins 30 jours avant d’acheter.

Habitudes minimalistes n° 4 : Attendre 30 jours avant d’acheter

Exemple j’ai envie d’un tableau pour mon appart, en particulier celui-là :

Oui j’ai passé mon enfance à jouer à Pokémon sur ma super game boy color

Ici, on est tous d’accord pour dire que cet objet ne va pas servir mon couple et qu’il ne me permettra pas de vivre des expériences inoubliables. Mais je le trouve beau et j’en ai envie. C’est comme ça.

Alors je note « Tableau Gameboy Color » avec le lien du site internet sur ma todo list et j’attends au moins un mois avant de l’acheter.

Parfois mon envie passe, parfois elle est toujours présente. Une fois passé ce délai, j’estime que j’ai suffisamment attendu et je l’achète sans culpabiliser. Cette astuce m’a permis de limiter très largement le nombre de d‘achats impulsifs que j’avais tendance à faire.

D’ailleurs, si vous voulez éviter de tomber dans ce piège du « toujours plus », je vous renvoie vers cet article où j »aborde les dangers du matérialisme et de la surconsommation.

matérialisme

Mais bon, soyons honnête. Même avec toute la bonne volonté du monde, il y a toujours des choses que je regrette d’avoir acheté.

Ma solution dans ces cas là, c’est de les vendre.

Habitudes minimalistes n° 5 : Faire du tri et vendre ce dont on n’a plus besoin

Comme je l’ai dit, parfois il y a choses que j’ai acheté sur un coup de tête et que je regrette. Parfois, il s’agit simplement de choses que je n’aime plus ou que je n’utilise plus.

Cela fait maintenant 3 ans que je tracke mes finances grâce à cet outil. Et si je regarde en détail, je réalise que j’ai vendu pour l’équivalent de 2600€. Pas trop mal pour des choses dont je n’avais plus besoin…

Dans cette vidéo, je me suis lancée le défi de jeter 100 objets en 24h.

100 objets en 24h, facile ?

Techniquement, je n’ai pas tout jeté à la poubelle. Une bonne partie oui car ces objets étaient vieux et abimés. Mais pour les autres, j’ai tout fait pour les revendre.

Quand je fais du tri, j’identifie les objets qui ont encore de la valeur, à savoir minimum 20€. Je les prends en photo et je poste une annonce sur Facebook Marketplace (c’est ce qui fonctionne le mieux pour moi). Je ne m’attarde pas trop sur le prix en général. Je vends au plus bas parce que je souhaite avant tout m’en débarrasser. Au bout de quelques mois, si je n’ai toujours pas vendu ces objets, je les apporte à des associations.

Cette situation est gagnante-gagnante. Je me débarrasse de trucs dont je n’ai plus besoin et je récupère un peu d’argent. Je vous garantis que cette technique vous enlèvera le sentiment de culpabilité d’avoir acheté cet objet pour rien.

En revanche, pour les objets qui semblent cassées mais toujours en bon état, j’essaie de réparer au lieu de les jeter directement à la poubelle.

Habitudes minimalistes n° 6 : Réparer et prendre soin de nos affaires

Le minimalisme c’est vivre avec moins, ce qui implique d’éliminer des dépenses non essentielles en évitant de racheter de nouvelles choses alors que des anciennes pourraient être réparées. De manière générale, les objets de meilleure qualité durent plus longtemps. Et étant donné le prix qu’on y dépense, on a tendance à en prendre plus soin.

Premièrement, cela nous permettra de penser un peu au-delà de nos petites personnes en évitant la surproduction et le gaspillage. Et puis si on peut économiser quelques euros et investir cet argent alors on ne va pas s’en plaindre 😉

En réalité, il y a beaucoup de choses qui sont rapides à réparer. Un téléphone qui se décharge rapidement nécessite uniquement de changer la batterie. Et non le téléphone en entier. Avec l’aide de d’Internet et de Youtube, vous pouvez apprendre à réparer quasiment tout.

La persévérance est la clé de la réussite

Avoir de bonnes habitudes minimalistes vous permettra d’économiser beaucoup d’argent. Mais soyons réaliste, il nous faudra être patient pour atteindre nos objectifs.

Persévérer nécessite de commencer étape par étape, un peu comme si vous gravissiez les marches d’un escalier qui mènera vers votre objectif final. Chaque pas que vous faites vous en rapproche un peu plus et regarder le chemin parcouru vous aidera à garder la motivation pour avancer. Il arrive de tomber de temps en temps mais tant qu’on se relève et qu’on continue d’avancer alors nous arriverons forcément à destination.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *